Comment faire pour bien acheter un véhicule d’occasion ?

véhicule d’occasion

Avant de prendre le volant d’une automobile de seconde main, il s’avère nécessaire d’effectuer certains contrôles. Cela étant dit, des pièges peuvent exister au niveau mécanique ou technique et les coûts de réparation seront probablement considérables. Par rapport à l’achat auprès d’un particulier, les risques sont moindres du côté des vendeurs professionnels de véhicules. Ces derniers peuvent, en effet, procéder à l’examen intégral de la voiture afin de réparer les problèmes détectés. Manifestement, le principe est simple, il vaut mieux manquer une bonne affaire au lieu d’en faire une mauvaise.

Bien vérifier l’apparence externe de la voiture

À l’évidence, le vendeur souhaite à tout prix céder son véhicule dans le plus bref délai. Pour arriver à ses fins, il met tout le nécessaire pour l’embellir en y apportant quelques réparations internes et externes. Alors, il faut être méticuleux avant de signer le contrat de vente. Certains points méritent une vérification à part, si on ne parle que de la carrosserie ou de la peinture. Par exemple, il se peut que les portes ne s’alignent pas correctement ou encore bien la tôlerie présente des boursouflures dues à la rouille.

Alors, si la tôle n’est pas lisse, sa remise en état peut coûter une bonne centaine d’euros. Du côté des vitres, celles-ci doivent remonter et descendre naturellement tout en s’accolant parfaitement contre les joints. Concernant les rouilles, les véhicules d’aujourd’hui profitent d’une carrosserie très résistante. Enfin, les pneumatiques aussi font partie des éléments à inspecter absolument. Par ailleurs, il faut que ceux-ci soient de même marque.

Le dossier du véhicule à remettre à l’acheteur

Qu’il soit un particulier ou un professionnel comme le mandataire auto, le vendeur doit remettre certains papiers au futur propriétaire. S’il s’agit d’une « première main », alors les papiers sont peut-être encore en règle. Au cas où le carnet d’entretien présenté serait bien rempli, cela permet de savoir les révisions subies par la voiture. Ainsi, le conducteur sera en mesure de connaître les contrôles basiques réalisés sur son auto. Aussi, il ne faut pas hésiter de demander au vendeur la notice du constructeur. Ce document est en quelque sorte le carnet de bord du véhicule. Il contient tout son mode d’emploi afin de mieux comprendre toutes ses fonctionnalités. Cette notification permet de savoir, à titre d’exemple, le nombre de litres de carburant disponible dans le réservoir. Lorsque celui-ci atteint un certain niveau, le signal lumineux commence à clignoter pour signaler le conducteur.

L’importance de l’essai routier avant l’achat

L’essai sur route est un acte que le vendeur ne doit pas décliner lors de la vente de sa voiture. Du côté des professionnels, l’acheteur peut l’essayer à sa guise jusqu’à ce qu’il soit entièrement satisfait. Aucun mandataire ou concessionnaire ne refusera pas cette étape. Par contre, il se peut que cette opportunité ne soit pas disponible avec un particulier. Ce dernier peut prétendre qu’il aurait un risque d’assurance ou bien avoir le doute de se faire voler son automobile. Si ce cas se présente, il est inutile d’insister tout en annulant la vente.

Be the first to comment on "Comment faire pour bien acheter un véhicule d’occasion ?"

Leave a comment

Your email address will not be published.


*